14 September 2013

Pourquoi Last (K)night est-il muet ?

Le développement de Last (K)night touche à sa fin, et les jours nous séparant de sa sortie sont comptés.

En attendant, c’est l’occasion pour moi de vous en parler plus en détail, comme la présentation des personnages principaux la semaine dernière.

Aujourd’hui je souhaiterai revenir sur un point particulier de l’annonce : pourquoi Last (K)night est-il un visual novel muet ?

Bande originale ou rien

La musique est importante. Elle contribue fortement à l’identité d’un titre, s’associant aux évènements que le lecteur partage avec les personnages. Il est donc important pour moi d’avoir une bande son originale et homogène, au même titre que les visuels.

De plus j’ai une idée bien précise de ce que je veux : des sonorités proches des bandes originales de Death Note ou Kaiji, portées par trois leitmotivs symbolisant chacun l’une des routes. Difficile de trouver cela déjà tout fait !

Temps, argent et priorités

Je sais faire beaucoup de choses, mais la composition me dépasse. Ce n’est pas quelque chose que je peux réaliser moi même.

Or travailler seul est mon mode de travail de prédilection.

Last (K)night est un projet que je bâti pierre après pierre sur mon temps libre depuis trois ans, avançant par à-coups, reculant parfois. Ce ne sont pas des conditions propices au travail en équipe. De plus, j’ai eu les mains suffisamment pleines jusqu’à présent avec le reste (écriture, programmation, illustration, etc) pour réellement m’en soucier.

Engager quelqu’un est non seulement onéreux (jusqu’à présent je n’ai dépensé que mon temps), cela demande un investissement en temps et une disponibilité que je n’ai pas.

Contraintes techniques

Afin de maximiser la diffusion de Last (K)night, j’ai opté pour une lecture sur le web, avec tous les choix techniques que cela entraîne. Le résultat est positif : le visual novel tourne sur n’importe quelle plateforme équipée d’un navigateur web récent. Cela fonctionne même sur Playstation Vita sans que j’ai eu besoin de faire quoi que ce soit.

Malheureusement ce n’est pas aussi simple pour le son, chaque navigateur supportant son propre format audio. En soi, ce n’est pas un vrai problème. Je passe ma journée à résoudre des contraintes techniques et on me paie pour ça.

Mais en combinaison avec le reste, cela facilite le choix.

C’est tout dans la tête

Je ne pense pas qu’un visual novel muet soit un problème. Comme je l’ai dit dans l’annonce, je préfère le silence à une mauvaise bande son.

Après tout, nous apprécions les romans depuis des siècles, et ils sont on ne peut plus silencieux. Chacun est libre d’imaginer sa propre bande son.

Les titres de chapitres dans Last (K)night font tous référence à une chanson plus ou moins connue, dont le titre, les paroles ou l’ambiance colle plus ou moins à l’action. Il est possible de voir ça comme la “playlist” du visual novel.

Et plus tard ?

Tout ceci étant dit, il n’est pas impossible que Last (K)night se dote d’une bande originale à l’avenir. Comme vous l’avez compris, je suis tout sauf opposé au principe, je veux juste que ce soit bien fait.

Et pour ça il faut du temps pour trouver la bonne personne 🙂

Erie (Last (K)night)